Coopération européenne en matière de recherche à l'INSAIT de Sofia, Bulgarie

Carmelo - Team o+s
Carmelo - Team o+s
14 April 2022 Temps de lecture: 2 minutes
Image
BR Parmelin INSAIT Eröffnung
Au début de cette semaine, l'Institute for Computer Science, Artificial Intelligence and Technology (INSAIT) a ouvert ses portes à Sofia, en Bulgarie. Et ce, notamment grâce au soutien de deux hautes écoles suisses. Pour pouvoir assister à la cérémonie d'ouverture, le conseiller fédéral Parmelin et la secrétaire d'État Ineichen-Fleisch se sont rendus à Sofia. Cet exemple le montre une fois de plus : il est essentiel de se reconnecter le plus rapidement possible au programme de recherche européen Horizon Europe. Ce n'est qu'ainsi que nos institutions de recherche pourront continuer à faire partie de l'élite mondiale.

L'institut de recherche de premier plan, INSAIT, est le fruit de la collaboration entre l'université de Sofia et les écoles polytechniques fédérales de Zurich (ETH) et de Lausanne (EPFL). Ces deux hautes écoles jouissent d'une renommée mondiale dans les domaines de l'intelligence artificielle et des sciences informatiques. Grâce à cette collaboration, la Suisse se positionne comme un partenaire actif dans la coopération européenne en matière de recherche et apporte une contribution importante au renforcement de la recherche de pointe dans toute l'Europe.

La Suisse et la Bulgarie sont liées par une longue histoire de coopération scientifique. La deuxième contribution de la Suisse à une sélection d'États européens est destinée, entre autres, à la Bulgarie. Avec cette contribution, la Suisse renforce et approfondit les relations bilatérales avec ses pays partenaires et contribue à relever les défis actuels en Europe. Des entretiens exploratoires effectués par le passé ont, en outre, montré que la Bulgarie est intéressée par une collaboration plus étroite avec la Suisse - non seulement dans les domaines de la recherche et de l'innovation, mais aussi dans celui de la formation professionnelle.

Les négociations sur la participation de la Suisse à Horizon Europe doivent reprendre rapidement

La création de l'INSAIT à Sofia est le symbole d'une coopération helvético-bulgare réussie. Cela souligne à son tour l'importance de la coopération internationale en matière de recherche en Europe, à laquelle la Suisse apporte une contribution importante, même en tant que non-membre de l'UE. Actuellement, la Suisse continue d'être traitée comme un pays tiers dans le cadre du programme de recherche européen. Ce statut est totalement insuffisant. Le Conseil fédéral doit tout mettre en œuvre pour reprendre au plus vite les négociations sur la participation de la Suisse à Horizon Europe.