Relations Suisse-UE : conséquences de l’impasse pour la recherche suisse

La Suisse est fière de ses innovations, de ses hautes écoles et de ses chercheurs. S’il en est ainsi, c’est notamment grâce à la participation aux programmes-cadre de recherche de l’UE.

À l’heure actuelle, la Suisse ne peut pas participer directement au programme « Horizon Europe » pour la période de 2021 à 2027. Elle n’est plus qu’un pays tiers non associé.

En effet, depuis l’abandon de l’accord-cadre par le Conseil fédéral en mai 2021, nos chercheurs, nos entreprises et start-up sont exclus d'une grande partie du programme européen pour la recherche Horizon Europe, le plus important au monde. Conséquences : nos entreprises créent des emplois hors de Suisse pour accéder à Horizon Europe !

Alors, réveillons-nous, ne tirons pas la prise avec l'UE !

En savoir plus la participation Suisse à Horizon Europe

Lire notre fiche d’information

 

Relations Suisse-UE : la Suisse ne peut se passer du personnel européen

Un marché du travail ouvert et souple est une condition indispensable à la prospérité de la Suisse. Dans le même temps, l'accord sur la libre circulation des personne (l'ALCP qui fait partie des accords bilatéraux I) veille à ce que les employeurs helvétiques puissent recruter du personnel en Europe de façon non bureaucratique s’ils ne trouvent pas les compétences en Suisse. Aujourd’hui, tous les secteurs d’activité en Suisse ont besoin de travailleurs étrangers et souffrent de pénurie de main d'œuvre. D'ici 2040, au moins 430 000 travailleuses et travailleurs manqueront à l'appel, selon economiesuisse et ce, même sans création de postes. Les employeurs suisses recherchent en particulier de la main-d’œuvre hautement spécialisée qu’ils ne trouvent pas systématiquement en Suisse. Inversement, l'accord sur la libre circulation des personnes permet aux entreprises suisses de détacher facilement leurs travailleurs à l’étranger pendant 90 jours au maximum. L’expérience a montré que la possibilité de recruter librement des collaborateurs à l’étranger contribue à la croissance de l’économie et à la création permanente de nouveaux emplois.

En savoir plus l’accord sur la libre-circulation avec l’UE

Lire notre fiche d’information

 

Relations Suisse-UE : l’accord de Schengen facilite et sécurise les déplacements en Europe

L’accord de Schengen facilite et sécurise les déplacements. Que ce soit en vacances ou lors de voyages d’affaires, personne n’aime les obstacles administratifs ou financiers. C’est pourquoi la Suisse s’est prononcée en faveur de l’adhésion à l’accord de Schengen en 2005. Celui-ci a apporté des améliorations dans deux domaines essentiels. D’une part, les personnes qui voyagent au sein de l’espace Schengen peuvent se déplacer plus rapidement et plus facilement. D’autre part, un dispositif de sécurité transfrontalier a été mis en place afin de renforcer la coopération policière. Aujourd’hui, nous avons plus que jamais besoin de stabiliser et mettre à jour la voie bilatérale.

Alors, réveillons-nous, ne tirons pas la prise avec l'UE !

En savoir plus la coopération Schengen/Dublin

Lire notre fiche d’information

 

Ne tirons pas la prise avec l’Union européenne ! L’urgence d’un accord sur l'électricité

Aujourd’hui, sans électricité, presque plus rien ne fonctionne. L’électricité doit être disponible partout, et en permanence. Malgré l’utilisation croissante d’appareils et d’ampoules économiques, la consommation d’électricité augmentera en Suisse. La demande a pu être couverte jusqu’ici grâce au raccordement de nos réseaux aux réseaux internationaux. Le blocage de la politique européenne empêche de conclure un accord sur l’électricité avec l’UE. Or, sans un tel accord, la Suisse pourrait connaître des difficultés d’approvisionnement. Il est urgent d’agir.

Sans accord sur l’électricité, la Suisse est écartée du marché intérieur européen et reste dans l’incertitude. Afin d'éviter des black-outs dès l'hiver prochain, nous avons plus que jamais besoin de stabiliser et mettre à jour la voie bilatérale.

Alors, réveillons-nous, ne tirons pas la prise avec l'UE !

En savoir plus les échanges d’énergie Suisse-UE

Lire notre fiche d’information

 

Baloon
FR Sollen wir dich auf dem laufenden halten?